La sélection VO de la semaine du 24 juin 2017

Batman #25, de Tom King et Mikel Janin.

Alors, oui, ça commence à devenir chiant, le Batman de Tom King est toujours dans le top !

Mais que voulez-vous ? Le numéro est superbe, que ce soit pour sa narration que pour le boulot artistique. L’ensemble convoque de nombreuses époques du chevalier noir et offre un préambule dense, intense qui se concentre sur le Joker et le Sphinx et le point de départ de leur affrontement. La vraie surprise, c’est de voir Batman quasi absent et ça fait du bien.

Aquaman #25, de Dan Abentt et Stjepan Sejic.

Ça, c’est de la remontée ! Si l’histoire de Dan Abnett a toujours été bonne depuis les débuts de Rebirth, elle a commencé à vraiment devenir intéressante depuis quelques numéros mais elle restait plombée par la qualité des dessins…

Et là, miracle, en plus de passer à un format mensuel, qui soulagera l’auteur, la série s’offre le très rare Stjepan Sejic (créateur de Sunstone) et putain, c’est beau !!!

La série prend aussi une nouvelle direction, plaçant Aquaman dans une nouvelle position et le mettant au plus bas possible.

Archie #21, par Mark Waid et Pete Woods.

Archie est une série que j’ai commencé il y a quelques mois, suite aux premiers épisodes de Riverdale et ça a été une vraie révélation : fun, remplie de personnages attachants, la série est bien écrite par un Mark Waid au diapason dont on ressent tout l’amour pour les héros.

Malheureusement, les dessins, passés les premiers numéros de Fiona Staples, n’étaient vraiment pas au niveau. Là, on a enfin un artiste qui donne au script une vraie gueule. En plus, l’arc est surprenant et semble vouloir bouger les choses avec un cliffhanger véritablement surprenant. Surtout, le numéro se dote d’une narration originale, chacun des protagonistes importants de la série est le héros d’une petite histoire mais chacun va se retrouver au centre d’un évènement dramatique et dont les conséquences pourraient avoir de sérieuses répercussions.

The Mighty Thor #20, par Jason Aaron, Russell Dauterman et Valerio Schiti.

Allant toujours plus loin dans le commentaire géo-politique, Jason Aaron nous livre encore un chapitre brillant, qui prend aux tripes comme rarement en mettant en scène un personnage secondaire, se devant de protéger des enfants face à des bombardements.

Ce personnage va se trouver à devoir assumer un rôle inédit et aux antipodes de son caractère devant la violence de la situation. Au milieu de tout ça, l’auteur n’oublie pas son héroïne, la confrontant enfin à Odinson dans une séquence poignante où Jane se met à nue quant à son combat contre la maladie.

Parmi les autres sorties, on trouve évidemment l’habituel Supersons #5 où Jon se rebelle contre l’autoritarisme de Damian et où les punchlines fusent toujours autant. Surtout, la notion d’héritage se fait toujours plus présente, à travers un échange drôle entre les deux pères, notamment.

Et on aussi Shirtless-Bear Fighter #1, nouveauté Image Comics complètement surréaliste qui nous propose un humain très, très fort, élevé par des ours. C’est drôle, bien dessiné et ça ne se prend pas au sérieux du tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s