Les librairies physiques et les comics.

Aujourd’hui, un sujet très subjectif et personnel : les rayons comics dans les librairies.

 

Avec l’explosion des films Marvel et l’arrivée massive de ceux adaptés de DC Comics, un nouveau public biberonné à ces produits pousse la porte des librairies avec en tête la lecture d’histoires des super-héros qu’ils ont adoré au cinéma. Mais souvent, ils sont complètement paumés devant la quantité astronomique de titres proposés et cherche donc un conseil pertinent pour pouvoir lire les comics emblématiques, les perles, les nouveautés à lire. Bref, ils veulent un conseil pour pouvoir lire du comics !

Evidemment, la base dans une librairie, c’est être fourni en produits, que ce soit dans les rayons de littérature française, étrangère, jeunesse, beaux-arts, BD, etc. Le support de cette base, c’est le personnel de la librairie qui doit avoir une expertise dans des domaines très spécifiques. Je ne parle pas de la Fnac qui peut avoir un personnel qualifié mais qui est tellement sujet aux impératifs des éditeurs que la qualification ne se voit pas ou très peu… Pas besoin d’avoir des connaissances étendues en la matière, la plupart des lecteurs s’en fout et est perdue devant le trop-plein de connaissance. Je parle d’expérience. Il faut trouver le compromis entre le personnel qualifié et celui qui sait vendre. Donc, pour être qualifié, je pense que les vendeurs doivent connaître des bases, les récits classiques dans le comics mais surtout lire les produits, en fonction de leurs goûts personnels et se tenir au courant des nouvelles sorties pour pouvoir les avoir.

Car oui, le public comics est un peu maniaque sur les bords et aiment avoir ses produits dès les premiers jours de vente. Sachant que certaines enseignes mettent en vente des produits un ou deux jours en avance selon les réceptions (dans le cul, la concurrence !). Qu’un vendeur connaisse les nouveautés est donc impératif à ce niveau puisqu’il peut anticiper sur ses commandes. A guise d’exemple, une librairie qui, en cette fin d’année, n’a pas le tome 1 de Vision ou The Wicked + The Divine ou le dernier Batman ou Walking Dead n’est pas crédible. Vision est en train de faire du bruit grâce aux remontées de la communauté web et des médias, WicDiv fait le buzz et son importante fanbase en parle très bien. Batman et Walking Dead sont dans les meilleures ventes comics en France. Si le vendeur du rayon BD n’a pas ces produits, c’est un peu dommage et l’image de l’enseigne en pâtit.

L’autre chose dont doit bénéficier un rayon comics, c’est d’une offre large. Le comics, ce n’est pas que du super-héros. Le comics, c’est avant tout un format de publication, comme le manga. Ça fait partie d’un tout général qu’est la bande-dessinée. Comme toutes les BD, il y a plusieurs genres et sous-genres représentés et c’est ce qui est génial. Je dis généralement qu’il y a un comics pour une personne précise. En fonction de vos goûts personnels, vous trouverez votre bonheur, comme avec n’importe quel livre. Vous n’aimez pas le super-héros ? Tant mieux, y a plein d’autres genres : science-fiction, fantastique, fantasy, drame, policier, …

Evidemment, un rayon comics doit représenter cela en offrant cette gamme de choix large entre les comics des Big Two : Marvel et DC mais aussi ce qui se fait en matière d’indépendant. Proposer les Avengers, Deadpool, Spiderman- X-Men, Batman, Harley Quinn, Superman, c’est bien mais proposer Saga et tout ce qui compose cette nouvelle vague de comics indépendants me semble extrêmement important. Il est aussi certain qu’il faut proposer ce qu’on appelle des classiques. Et oui, le genre comics propose, comme en littérature, des classiques intemporels et indémodables comme Batman : Year One, The Dark Knight Returns, Watchmen, V pour Vendetta, Kingdom Come, Preacher, etc. Il y en aurait des dizaines d’autres à énumérer mais ce serait trop long, inutile et fastidieux. La crédibilité vient de là et de la mise en avant personnelle de produits qui ont plu aux libraires.

Enfin, je pense que si une librairie veut être crédible, elle doit oser proposer du comics, comme elle peut le faire avec du manga. En effet, pourquoi une librairie qui propose un gros choix de BD franco-belge ne propose pas une offre importante en comics ? Avec le poids qu’ont les comics aujourd’hui grâce aux films et autres adaptations télévisées, ils deviennent un objet culturel comme tous les autres. Ils seraient donc bons que les librairies s’en rendent compte et qu’elles osent proposer à leurs clients ces lectures, même si la BD a, de manière globale, toujours du mal à être considérée comme un véritable objet littéraire, il est surtout dommage que le lecteur de BD franco-belge se refuse parfois à lire ou à ouvrir un comics.

Pour conclure, je pense que le public qui lit du comics doit aller dans les librairies. Premièrement, ça montre qu’il y a un public pour ces ouvrages. Deuxièmement, ça encourage la librairie à en proposer. Que vous soyez expert ou simple amateur, allez-y, ne serait-ce que de temps en temps et, si vous voyez un rayon qui vous plait, dites-le, même si vous n’achetez rien. En tout cas, si vous voulez commander sur Internet, évitez Amazon et aller voir des sites spécialisés, il y en a plein et c’est encore mieux car ce sont des passionnés qui s’en occupent.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s