The Killing Joke

J’avoue : j’attendais The Killing Joke simplement parce que c’était Bruce Timm qui revenait produire un film animé DC Comics. En tant que tel, le comics d’Alan Moore se suffit amplement à lui-même et je ne suis aucunement fan des adaptations d’arcs strico-sensu. J’étais donc agréablement surpris quand Bruce Timm annonça qu’il allait ajouter du contenu au matériau de base, notamment pour accroître notre attachement à Barbara Gordon. Pour les cancres du fond de la classe, dans The Killing Joke, Barbara se fait tirer dessus par le Joker, ce qui la rend paraplégique. Au-delà du choc que cela induit, l’effet sur le reste du récit est de rendre bien vénère Batou et pis, c’est tout !

Et vous savez quoi ? Bah, j’ai envie de fracasser celui que je considère comme une idole !!!

 

Quand tu peux commencer après trente minutes.

Je pense que cela est suffisamment indiqué dans toutes les critiques qui trainent mais la première demi-heure est une sombre merde, totalement superflue ! Un conseil : commencez à 27 minutes si vous tenez à regarder le film.

Dans le détail, plusieurs choses ne vont pas dans le début. L’intrigue est déconnectée du reste de Killing Joke et donc sans impact. On se retrouve avec une mini enquête de Batgirl sur un mafieux qui tombe amoureux d’elle. Batman tente de dissuader la jeune justicière de poursuivre mais celle-ci s’entête. Bah oui, elle est amoureuse de lui et veut lui prouver qu’elle peut faire aussi bien que lui, si ce n’est mieux !

Et putain que c’est chiant !

Je reviendrai même pas sur la scène de sexe entre les deux héros qui tombe tellement de nulle part. Pourquoi faire ça ? Simplement parce que dans ce qu’on appelle le Timm-verse, Batgirl a toujours été plus ou moins amoureuse de Batman mais et c’est important, The Killing Joke ne peut pas faire partie de cet univers ! Pourquoi ? Putain, c’est une adaptation, les gars ! C’est déconnecté en termes de ton, d’ambiance de l’univers de Bruce Timm. Il s’est juste servi de cette adaptation pour en rajouter une couche sur sa vision de cette relation. J’adore ce mec mais là, c’est juste la pire connerie possible. Déjà que je suis pas certain que cette relation amoureuse soit une bonne idée à la base mais là, prendre un récit préexistant, lui greffer un morceau qui tombe de nulle part, simplement pour confirmer une obsession perso, c’est n’importe quoi !

Quand je vois des commentaires disant « oui mais c’était comme ça dans le Timm-verse » ou « mais Kyle Higgins a confirmé cela dans le comics Batman Beyond 2.0 » donc c’est ok, désolé mais ce n’est pas valable. Déjà, Kyle Higgins fait ce qu’il veut, il reprend certes un univers connu mais c’est un auteur et il fait ce qu’il veut dans des histoires inédites avec des éléments déjà connus implicitement. Ensuite, comme je l’ai dit, on n’est pas dans le Timm-verse, on est sur une œuvre déjà existante, tu te sers pas de ça pour y intégrer un élément scénaristique qui n’a, de toute façon, aucune portée dans le cœur du récit.

Et puis, Batman est totalement absent de cette première partie. Le mec est présent dans les scènes mais c’est comme si son esprit s’était barré (« mon esprit vise ailleurs », pardon). Il est écrit à la pisse, ne réagit à rien, n’assume rien alors que bon, c’est pas le genre du personnage à la base. Et puis, le mec est censé être un mentor, pas un foutu pédophile !!! Ok, on connait pas l’âge de Babs mais là, je suis colère !

 

Une adaptation fidèle mais laide.

Une fois que ce calvaire est passé, vient l’adaptation qui se fait sans aucune transition. Batou arrive dans l’asile d’Arkham pour discuter avec le Joker comme dans le comics, sans aucune référence à ce qui vient de se passer. L’adaptation sera hyper fidèle à partir de là, mettant l’accent sur deux éléments. Le premier, à savoir le possible viol de Babs est grandement confirmé, à mon avis, par les images. Le second, à savoir la fin, qui a toujours paru ambigüe dans le comics (sauf que non, si on regarde bien le découpage de Brian Bolland) est ici très clair : SPOILER !!!!! Le Joker se fait buter par Batman !!!!! Fin SPOILER.

Reste que si l’adaptation est fidèle, l’animation est méchamment dégueulasse. Déjà que je déteste la carrure des persos dans les derniers films animés DC. On dirait des mecs nourris aux hormones et qui font du bodybuilding. C’est tellement dégueulasse !

Enfin bref, le trait est un peu moins grossier mais ça reste ultra anguleux, ça saccade pas mal. Ça se voit surtout sur la fin du film. Bon et il faut absolument regarder le film en VO. La VF est honteuse, je ne connais pas le nouveau doubleur VF du Joker mais il faut le virer, putain !

Et puis la logique ultime de Warner Bros depuis BvS : comme Adrien Antoine (doubleur de Batman dans les dessins animés, jeux Arkham, etc.) doublait Sup’ dans Man of Steel et dans le dis-film, et bien, il continue dans les dessins animés. Sauf que du coup, c’est le doubleur du Sup’ des dessins animés qui reprend Batou ! Les mecs sont des génies, je vous dis !!! Surtout que Emmanuel Jacomy fait la voix de Superman depuis le dessin animé de Bruce Timm. La logique de certaines personnes est décidément étrange !

 

Reste que l’adaptation est plan-plan si vous connaissez bien le comics et surtout, vous venez de vous prendre trente minutes à vous donner envie de mourir. Donc, je suis en PLS et j’ai envie de frapper l’ensemble du département animation de Warner/ DC. Je débande aussi très sec pour le film Batman & Harley par Bruce Timm prévu l’année prochaine…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s