Doctor Strange

Doctor Strange débarque enfin au cinéma et, pour les personnes qui suivent de près l’actualité de Marvel Studios, il porte beaucoup d’espoir.

 

Un nouveau départ pour Marvel Studios.

Comme je n’ai pas fait de reviews côté Marvel Cinematic Universe (MCU), je vais expliquer mon point de vue sur Civil War assez rapidement : le film était très bon pendant 2h et la dernière demi-heure a pratiquement tout foutu en l’air ! Pratiquement parce qu’il y a des idées intéressantes développées mais qui sont mal amenées/écrites (un est équivalent au fameux point Martha de BvS) et la réalisation devient totalement pétée, les frangins Russo perdant toute habileté à la caméra, misant le fun sur les cadrages… Pourtant, le film était intéressant à plein de points de vue. Mais la présence de Ike Perlmutter (PDG de Marvel Enternainment qui gère tout le pôle extérieur aux comics) gâchait beaucoup de choses, notamment au plan visuel mais aussi scénaristiquement car les scénaristes n’allaient jamais au bout de choses, faute de moyens financiers suffisants.

Les relations avec Ike Perlmutter s’étaient fortement tendues au moment de Avengers : Age of Ultron (aussi appelée L’ère d’Etron, haha, lol, je suis drôle…) sur lequel ce dernier avait fait réécrire beaucoup de choses, refuser le tournage de séquences apparemment trop coûteuses. Bref, un type charmant (et radin) avec lequel Kevin Feige s’écharpait souvent, ce qui a failli lui coûter son poste de président de Marvel Studios, qui est une filiale de Marvel Enternainment, donc. La relation tendue entre les deux a continué avec Civil War et a conduit, le big boss de Disney, Bob Iger a placé Marvel Studios sous la tutelle de Walt Disney Studios. Résultat : Kevin Feige ne répond plus à Ike Perlmutter qui s’occupe encore du pôle télévisé de Marvel (les séries Marvel/ABC et Marvel/Netflix) avec les résultats qu’on connait. Surtout, Feige a enfin les coudées franches pour faire ce qu’il veut et ça se sent dans Doctor Strange, premier film de Marvel Studios, nouvelle mouture.

Un bien bel écrin.

En fait, ces progrès se sentent dès le départ avec la fameuse fanfare Marvel qui a une vraie gueule et une vraie musique derrière. Un symbole fort de fédération pour les fans des personnages de la Maison des Idées.

A la fin du film, on peut dire que ces augmentations budgétaires et cette liberté se ressentent tout d’abord au niveau visuel. De la personnalité visuelle se dégage enfin d’un film Marvel Studios. J’écarte volontairement Guardians of the Galaxy sur lequel Perlmutter ne pariait pas un radis et qu’il avait laissé peinard. Les séquences où les personnages utilisent la magie sont réellement bluffantes et on tient certains des plus beaux plans de l’année. Bon, tout n’est pas parfait et les séquences de combat plus traditionnel sont assez bordéliques avec une mauvaise gestion de l’espace de la part de Scott Derrickson (réalisateur du film) dû à une caméra trop proche des personnages. Mais rassurez-vous, il n’y a pas que des séquences à la Inception comme les bande-annonces pouvaient le laissez penser mais de vrais moments psychédéliques comme on peut le voir dans les comics. D’ailleurs, ces emprunts visuels au film de Christopher Nolan sont parfaitement intégrés et restitués à l’écran alors que je craignais l’hommage creux et peu inspiré. On ressent toute l’inspiration de Steve Ditko et la régurgitation parfaite d’éléments institués par différents artistes au fil des années.

Scénaristiquement, c’est la même chose. On se retrouve avec une origin story, donc rien de très novateur dans le fond, c’est même carrément balisé mais c’est bien exécuté, assez court et efficace. En fait, le film peut clairement être mis en parallèle avec le premier Iron Man car il pose de nouvelles bases pour le MCU avec un personnage porté par un acteur fort qui incarne le personnage à la perfection. Surtout, le film introduit une toute nouvelle dimension, assez peu connue du grand public, à savoir la magie dans l’univers Marvel. Cela se fait de manière très didactique et posée, comme toute bonne origin story. Le seul élément qui me dérange, c’est le début en mode Batman Begins un peu trop prononcé… On sent un potentiel très important derrière avec des combinaisons possibles bien kiffantes !

Un contenu bien enthousiasmant.

Le casting du film est véritablement impeccable. Je l’ai déjà dit, Benedict Cumberbatch est né pour incarner Stephen Strange, on sent toute l’arrogance et l’égoïsme du personnage sur son visage. Dans son costume, l’acteur incarne la classe, l’élégance du Docteur et il est parfaitement à l’aise dans n’importe quelle séquence. Et ces costumes, c’est le kif absolu, les meilleurs costumes du MCU !

Il n’est pas seul là-dedans, Tilda Swinton défonce tout en Ancien et son changement de sexe paraît tout à fait logique dans l’écriture du film. Après tout, un connard arrogant et sexiste qui se fait dresser par une femme, ça change un peu. Surtout, elle dégage énormément de charisme. Le reste du casting est dans la même lignée, le problème tenant plus à l’écriture de certains personnages, notamment Mordo et Kaecilius, très plate et sans relief, les acteurs faisant donc le job, sans plus. Wong est suffisamment bien réécrit pour gommer l’aspect esclavagiste et raciste du personnage dans les comics.

Non content de bénéficier d’un bien beau casting, le film se dote d’un certain fond, soulignant bien l’aspect extrêmement arrogant de son personnage face à d’autres personnages bien plus droits. Il pose la question de la droiture morale extrême dont certains super-héros peuvent parfois bénéficier, Captain America compris, sous le prisme d’un Doctor qui s’autorise une certaine transgression des règles. C’est écrit plus subtilement que dans Batman V Superman et à l’aune d’un Civil War qui a opéré une cassure entre les super-héros Marvel, c’est d’autant plus intéressant.

Enfin et parce que c’est ce qui me gonfle le plus dans les derniers films de super-héros, le troisième acte est enfin logique et surtout très bien vu dans le fond. Je ne spoilerai rien, sachez juste qu’on a une espèce d’autocritique des derniers films de super-héros et ça fait un bien fou.

 

Bref, Doctor Strange m’a beaucoup enthousiasmé et donne surtout à envisager un bel avenir pour Marvel Studios. Quand on voit le teaser de Guardians of the Galaxy Vol. 2 avec des plans vraiment magnifiques et qu’on lit les déclarations de Taika Waititi, réalisateur de Thor : Ragnarok, on ne peut que confirmer cette impression. On sent qu’une grande marge de manœuvre est laissé aux réalisateurs et que Kevin Feige peut enfin se lâcher. La phase 3 est officiellement bel et bien lancé et elle risque de bien défoncer !

Et vous pourrez me défoncer si ce n’est pas le cas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s